XIII 18 version N&B

Deux articles en 48 heures, c’est du jamais vu ! Mais sur le sujet du Munken, je suis intarissable… Alors quand, en plus, c’est du XIII et EN PLUS, c’est ma première mise en page de nouveauté… c’est un bonheur qu’il me faut partager !
Splendide grand format (30x40cms!) broché, cette édition de luxe noir / blanc du tome 18 de la collection XIII magnifie les encrages de Jean Giraud.

XIII_18_CV
La couverture a été pelliculée mat.

Impression sur Munken Pure Rough 170gr./m2, avec un vernis machine mat appliqué en offset. Ce dernier permet d’éviter la macule (le report d’encre) des beaux aplats noirs et, comme il est invisible, de garder la surface particulièrement tactile du papier, ainsi que sa teinte crème en donnant une très légère brillance qui densifie encore les noirs.

On tient certes un broché en main mais ce papier très bouffant permet de bénéficier d’une épaisseur et d’une rigidité exceptionnelle.

J’ai vraiment eu l’impression de re-découvrir l’album, lu et relu en couleurs : les planches agrandies permettent de plonger plus encore dans l’univers du dessinateur, dans le Belfast des années 80 et de retrouver notre cher Jason Fly…

Comparez les splendides encrages de Giraud et la version initiale, parue en 2007…

 

Un dernier…

Tirage limité à 3000 exemplaires… en vente dans les meilleures librairies dès le 11/12 !
Bon week end à tous !

twitter

East London swimmers (Hoxton mini press)

Me revoilà après quelques mois d’absence… Les gros offices de fin d’année sont passés par là… On sort la tête de l’eau et… bonne lecture !

East London Swimmers de Madeleine Waller présente une cinquantaine de photos prises dans le cadre d’une piscine de Hackney, un district du Grand Londres. Les personnes photographiées sont présentées en tenue de ville, puis en tenue de bain. Chacune partage avec le lecteur un souvenir personnel relié à la pratique de la natation.
La mise en page est épurée. C’est beau, c’est sobre. Les photos sont aériennes.


Photo Hoxton mini press

Ce petit format cartonné (145x205mm) est le deuxième volume de la collection East London Photo Story chez Hoxton mini press.
L’objet est très réussi. La couverture est imprimée sur un joli papier de création, un marquage à chaud doré signale le nom de l’excellent éditeur. Dos toilé, titre et nom de l’auteur également marqués au fer mais à pâte blanche.
Les 96 pages de l’intérieur sont imprimées sur de l’offset blanc sans bois 100 gr.

gauche1

« I got into swimming after getting caught up int he tsunami in Thailand. I was on a family holiday when the wave came in and I managed to grab my son from his pram. When I returned home I had a fear of open water so I entered a race and my passion for swimming was born. Last year I swam from Spain to Morocco. Next I’m swimming from Robben Island to Cape Town ».

droite1

gauche2

« I swam my way through pregnancy; it was a moment alone with myself and the baby. I felt like I was light for once. When I was youg I always wanted to be a ballerina – now when I swim I can dance, I can make different shapes in the water. It’s a secret moment ».

droite2

Et pour finir, ma citation préférée :

« As you get older your body is not useful as it once was. But if you swim with a good technique it’s a little like flying. I take my grandchildren swimming. My four-year-old grand-daughter, having overcome her fear of being underwater and taught herself to swim, finally relaxed -floating spread-out like a star. It was as if she was saying ‘I trust the world’. I felt the most immense happiness ».

Pour admirer la photo de son auteur, achetez le livre ici !
Merci encore Ryun pour le cadeau !!!

twitter

La technique de la dorure à froid

Cet article inaugure une nouvelle rubrique sur les techniques d’impression… C’est parti !

Vendredi matin, je suis allée en BAT pour le coffret Sortilèges (Jose Luis Munuera au dessin et Jean Dufaux au scénario) mis en vente dès novembre dans les meilleures librairies  !
La société Matthys, où s’est tenue l’impression, est spécialisée dans le COLDOIL ou dorure à froid.
Qu’est-ce que c’est que cette technique barbare ?
Le principe est simple : est appliqué, avant l’impression de la quadri et sur mon papier couché, un film argenté, doré ou holographique. Dans le détail, on dépose d’abord de la colle sur la feuille sur les endroits que l’on souhaite voir marqués. Ensuite est contre-collée ma feuille de coldfoil qui ne se dépose, logiquement, que sur les zones encollées. Puis vient l’impression de mes 4 couleurs, l’application d’un vernis acrylique et le passage dans le four pour sécher l’ensemble. Compter, en plus, 24 heures de séchage avant de pouvoir pelliculer.

schema
© Matthys. Parce qu’un schéma est souvent plus clair…
Quelques bobines de coldfoil
Quelques bobines de coldfoil argentées.

Le résultat ? le coldfoil peut magnifier une belle créa. Les couleurs sont sublimées et les reflets argentés ne peuvent qu’attirer l’œil en librairie.

Voici mon BAT. On voit déjà les reflets sur la quadri. Le pelliculage brillant les magnifiera encore. Après cette ultime étape, mes feuilles partiront en France chez un fabricant de coffret pour habillage.
Voici mon BAT. On voit déjà les reflets du coldfoil sur la quadri. Le pelliculage brillant les magnifiera encore. Après cette ultime étape, mes feuilles partiront en France chez un fabricant de coffret pour habillage.

Matthys est spécialisé sur cette niche. Leur MAN ROLLAND à 7 postes (la colle, le coldfoil, les 4 couleurs et le vernis acrylique) est magique à regarder tourner.

geval
© Matthys. Voilà la bête…

Coming soon, une photo de mon coffret habillé qui brillera de mille feux !

twitter

Paris la nuit

Aujourd’hui, je vous parle d’une merveille : « Paris la nuit » aux éditions Milan.

CVparislanuit.indd

Loin de la surenchère des livres pop up, tous plus démesurés les uns que les autres, ce petit format à l’italienne (145x205mm) a tout pour plaire : les magnifiques illustrations de Claire Le Meil, l’ingéniosité de l’agence UP UP UP ! et des éditions Milan, s’accordent parfaitement.

Les 4 tableaux, aux couleurs très douces, fourmillent de détails. Les dessins sont poétiques, très délicats, amusants aussi, avec des petits clins d’oeil pour les parents.

IMGP5262

IMGP5261

IMGP5269

… Et c’est aussi un vrai bijou de fabrication, avec une mention 5 étoiles pour les diodes lumineuses placées dans la couverture. Comment les allumer ? En appuyant sur le lampadaire dans les gardes avant bien sûr !
La magie opère sous un beau ciel étoilé : Paris et ses monuments s’illuminent ! C’est la fête place du Tertre, la course sur les Champs Elysées, on flâne du côté de Notre-Dame et on rêve devant le splendide feu d’artifice de la tour Eiffel…

IMGP5297

IMGP5309

En ce qui me concerne, ce livre est un incontournable des lectures du soir de mes petits : j’ai même dû l’emporter en vacances…

 

twitter

Blake & Mortimer tome 22 – version luxe

Imprimé en 2015 chez Senteurs cartons à Marcinelle (Belgique).

Cette version luxe du tome 22 de Blake & Mortimer est une invitation à visiter l’atelier des artistes.
Imprimé sur le magnifique Munken pure, en 150gr, ce très grand format (289x368mm) reproduit les planches crayonnées d’Antoine Aubin dans leur format d’origine. La teinte crème et le lissé du papier, son toucher doux, la très belle impression, rendent l’expérience de lecture exceptionnelle…

La scène d’ouverture de l’album. Cliquez sur l’image pour profiter de tous les détails…

 

Unknown subject
Une case ‘clin d’oeil’ qui ravira les passionnés de la collection dont je suis…

En fait, on a presque le sentiment de tenir les originaux du dessinateur entre les mains : les nombreuses annotations sont un régal et permettent de se rendre compte de l’ampleur du travail, mais surtout du niveau d’exigence de l’auteur.

Encore quelques magnifiques crayonnés…

Unknown subject

 

Unknown subject

Unknown subject

La couverture, splendide, est imprimée en 1 couleur Pantone sur un papier Wibalin, en sérigraphie.

blake-mortimer-tome-22-onde-septimus-l-version-luxe

Tiré à 549 exemplaires et signés, sur la page de titre, par les trois auteurs.

Cette superbe édition rend hommage à Jacobs et à sa mythique collection de la plus belle des façons.
A tenir au moins une fois entre les mains !
En bonus ci-dessous, le crayonné versus le résultat final imprimé.. On est toujours sur la planche 1 de l’album.

Unknown subject

Expression@Datacenter@05_v4

 

twitter

Romance, de Blexbolex

Imprimé en 2013 chez Toppan, en Chine et publié chez Albin Michel.

Ce livre, que m’a fait découvrir Emilie, est un très bel objet :
Romance n’est imprimé qu’en 3 Pantone (+ Une couleur noire pour la couverture)
L’auteur, spécialiste en la matière, a lui-même travaillé ses trames dans ses illustrations, qui sont créées par des effets de surperposition.
Le résultat : une pureté, une densité et une richesse extraordinaire des teintes dans le résultat imprimé.

volcanLe papier flatte les couleurs et texture encore les trames : le même offset 100gr., très agréable au toucher, est utilisé pour les gardes et l’intérieur.

Romance+illu+reineRomance+illu+brigands

La couverture est imprimée sur papier texturé ligné et non pelliculé qui passe le test du contre-collage sur le carton de 3 mm sans se casser.

cove
Le papier de l’intérieur a une bonne main. Aussi on tient entre les mains un très beau volume (284 pages), mais pas trop lourd et d’un format pas si classique.

J’ai beaucoup aimé l’originalité de la narration. Un peu déroutante au début, on se met très vite au rythme de cette Romance qui détourne avec une grande intelligence les codes du conte classique.

A découvrir !

 

twitter